Este sitio utiliza cookies de análisis para recopilar datos agregados y cookies de terceros para mejorar la experiencia del usuario.
Lea la Política de privacidad completa .
ACEPTO

Logo UISG Piazza di Ponte Sant'Angelo, 28 | 00186 Roma, Italia | Tel: 0039 06 68 400 20 | Mob: +39 3441734506 | coordinator@talithakum.info

| | | |

NOTICIAS

ATRÁS

28 Junio 2016

Traite entre Brésil, Pèrou Bolivie

Un nouveau groupe du réseau de la vie religieuse voit le jour en Amérique latine afin de prévenir et combattre la traite dans la région frontalière entre le Brésil, le Pérou et la Bolivie.

La rencontre a eu lieu le 18 Juin, dans la ville de Assis Brasil (Brésil) et elle a vu la participation des membres du Réseau Brésilien "Um Grito pela Vida", du Réseau péruvien de Red Kawsay Iñapari et Iberia et quelques représentants de São Pedro de BOLPEBRA (Bolivie).

Depuis quelque temps, la vie consacrée présente dans la région étudiait la réalité afin d'unir leurs forces contre la traite des personnes dans la région de la triple frontière entre le Brésil, la Bolivie et le Pérou. Les itinéraires de trafic sont variés, tant à l'interne lorsque les personnes sont victimes de la traite dans le même pays. Ces itinéraires sont aussi internationaux lorsque les personnes victimes de la traite sont amenées au-delà de la frontière. L’ample région frontalière  est en effet facilement accessible, avec moins d’imposition fiscale. Les trois pays: la Bolivie, le Pérou et le Brésil sont à la fois l’origine et la destination des victimes de la traite soit pour l'exploitation sexuelle, soit pour le travail. Dans cette région se trouve la Madre de Dios (Pérou) connue pour les grandes mines d'or, dont la plupart sont illégales. Ici, comme dans beaucoup d'autres parties de l'Amazonie légale, la traite à des fins d'exploitation sexuelle et de travail est étroitement liée à la destruction de la nature, le tout à but lucratif.

Les religieuses présentes à la rencontre, connaissant de près cette triste réalité, désirant promouvoir la dignité humaine et la vie se sont engagées avec courage et responsabilité à combattre la traite des personnes et toutes les formes d'exploitation dans la région.

LA RED
EN EL MUNDO

Talitha Kum, la Red Internacional de la Vida Consagrada Contra la Trata de Personas, está presente en 5 continentes, 50 redes nacionales inter congregacionales que coordinan los esfuerzos contra la trata a nivel nacional-local; 10 redes regionales que implican la coordinación conjunta de varios países a nivel regional.

* Según la información del Censo de Talitha Kum 2021

INSCRIBIRSE A
NUESTRA NEWSLETTER

PRIVACY

Idioma en el que desea recibir en el newsletter.

“Quando las arañas unen sus telas,
pueden matar a un león”

(proverbio Etíope)