Dec. 6, 2016

TALITHAKUM AFRIQUE FRANCOPHONE

Le 23 octobre 2016 s’est tenue chez les sœurs de Notre Dame de Charité du Bon Pasteur une rencontre de l’Union des Consacrées du Diocèse de Bobo-Dioulasso. Soixante-seize personnes ont pris part à la rencontre, 22 congrégations religieuses féminines et masculines. Cette rencontre avait pour objectif principal de faire connaitre Talithakum et de mettre sur place un réseau diocésain afin de travailler à étendre ce réseau au niveau National puis dans les pays francophones ouest africains.

Sr Yvonne Clémence Bambara des sœurs de Notre Dame de Charité representante de Talitha Kum a fait un exposé autour des éléments suivant :

Qu’est-ce que la traite des personnes ?

Pour bien comprendre le phénomène quatre histoires de traite ont été lues.

Qu’est-ce que Talitha Kum ?

Un partage a été fait sur la mission et les objectifs de Talitha Kum ainsi que du plan stratégique comme élaboré lors de la dernière rencontre de Talitha Kum à Rome en janvier 2016.

Un autre moment important de cette rencontre fut la mise en place d’un comité diocésain. Les personnes se sont proposées volontairement. Une sœur de l’Assomption, une sœur missionnaire de Notre Dame d’Afrique, une sœur des Petites sœurs de l’Assomption, une sœur de l’Annonciation de Bobo et une sœur de Notre Dame de Charité du Bon Pasteur forment le comité diocésain. A l’issu de la rencontre, deux déléguées du comité ont été envoyées à la représentante des supérieures majeures afin qu’elle porte notre désir d’une équipe nationale de Talitha Kum à la prochaine rencontre des supérieurs majeurs du Burkina Faso. Lors de cette visite, le rapport de la rencontre de Bobo a été remis ainsi que le rapport de la rencontre de janvier de Rome contenant le plan stratégique de Talitha kum. En attendant le retour de l’avis des supérieurs majeurs, l’assemblée s’est engagée à organiser une messe pour prier pour les victimes du trafic le 8 février journée internationale de lutte contre le trafic humain. Cette célébration aura lieu à la cathédrale Notre Dame de Lourdes à Bobo-Dioulasso. Les membres du comité ont été chargés de la préparation de cette messe. Un espace sera donné à Talithakum lors de la prochaine assemblée des consacrés le 5 février 2017 pour expliquer le déroulement de la messe afin d’impliquer tout le monde et de mobiliser beaucoup de personnes.

Dès qu’une équipe nationale sera mise en place avec l’accord des supérieurs majeurs, nous travaillerons progressivement à étendre le réseau au niveau des autres pays francophones ouest africain car c’est cela notre objectif.